Les essentiels à savoir sur le storytelling

Il existe plus d’une manière de travailler la communication publicitaire d’une entreprise. La technique du storytelling en fait partie. Mais qu’est-ce que le storytelling ? La définition du storytelling se traduit par la communication narrative, c’est-à-dire l’art de raconter un récit pour transmettre un message. La méthode storytelling consiste donc à utiliser une histoire pour mettre en avant une marque ou un produit.

Le storytelling : c’est quoi au juste ?

Le terme storytelling est dérivé de deux mots en anglais, c’est-à-dire « story » qui signifie « histoire » et « telling » ou « to tell » qui signifie « dire » ou « raconter ». Pour faire simple donc, il s’agit de raconter une ou des histoires. Cette technique a pour but de transmettre des messages sur le produit ou la marque à travers une histoire afin d’attirer l’attention de futurs clients. La force du storytelling réside dans les émotions. Plus elles sont puissantes, plus elles permettent de :

  • Influencer le comportement des clients,
  • Aider à retenir un message,
  • Donner envie d’agir.

Grâce à ces émotions, les futurs clients auront envie de visiter le site de la marque, de découvrir l’offre et de devenir client. Le storytelling peut même inciter les clients à devenir un jour des ambassadeurs de la marque en question. En travaillant la personnalité de la marque, le storytelling permet d’élever celle-ci au rang des légendes.

Les différentes techniques de storytelling

Le storytelling ne consiste pas seulement à raconter une histoire. Il faut aussi une bonne stratégie pour réussir votre marketing storytelling. Sinon, vous pouvez également découvrir ici ce qu’est le content marketing.

Définir votre cible

C’est l’une des bases fondamentales du marketing. Pour un storytelling à succès, vous devez bien définir vos cibles. Vous pouvez commencer par mettre en place des personas. Puis, il faut trouver l’histoire correspondante à chaque cible. Par exemple, si vous vendez des skateboards, vous devez cibler des adolescents. Pour travailler vos personnages, vous devez vous mettre à la place de ceux que vous voulez émouvoir. Ensuite, déterminez l’émotion que vous voulez occasionner.

Intégrer votre client dans l’histoire

Le succès d’un storytelling dépend de votre imagination, par exemple, en faisant rentrer votre client dans votre histoire. Ainsi, vous pouvez utiliser les mêmes références culturelles ainsi que les mêmes expressions de la vie courante que vos cibles. D’ailleurs, certaines entreprises rassemblent des groupes de consommateurs pour connaître intimement le comportement des clients. Le meilleur moyen est d’interagir avec eux sur les réseaux sociaux ou de demander leur opinion avec des sondages. L’idée est de faire en sorte que votre communication narrative soit la plus adaptée possible.

Utiliser des supports multimédias

Un storytelling réussi a souvent recourt au texte, mais il n’y a pas de mal à vouloir l’illustrer avec des vidéos ou des photos. Et cela peut se faire gratuitement en cherchant des images libres de droits pour l’intégrer à votre histoire. Vous pouvez également engager un photographe amateur pour prendre quelques photos de votre équipe en train d’agrémenter votre récit. Et si les moyens vous le permettent, vous pouvez toujours tourner un petit clip de 30 à 60 secondes.

Conseils pour bien structurer votre storytelling

Pour réussir à capter l’attention de vos futurs clients, une bonne structure est de mise. Certains composants permettent à votre histoire de se dérouler de façon compréhensible et cohérente. Pour cela, pensez à ajouter quelques ingrédients, à savoir :

  • La situation initiale : la mise en scène des personnages et du décor,
  • L’élément perturbateur : l’événement qui va bouleverser la suite de l’histoire,
  • L’évolution de l’histoire : les actions entreprises par les personnages vis-à-vis de l’élément déclencheur,
  • La résolution : fin des actions en offrant la solution au problème,
  • La situation finale : la situation redevient normale, fin de l’histoire.

Cette méthode est beaucoup plus efficace que de mettre en avant des arguments classiques sur le produit ou la marque.