Logiciel plagiat

Vous êtes un rédacteur ou vous possédez un blog ou un site internet ? Vous devez dans ce cas faire en sorte de rédiger des textes uniques pour ne pas être sanctionné par les moteurs de recherche. L’utilisation d’un logiciel anti-plagiat peut ainsi s’avérer nécessaire, afin d’éviter tout duplicate content. Le contenu dupliqué doit en effet être évité à 100 % quand on cherche à optimiser son référencement naturel. D’où la nécessité d’investir dans un logiciel anti-plagiat. Qu’est-ce qu’un logiciel anti-plagiat ? Comment fonctionne ce logiciel ? C’est ce que nous allons voir aujourd’hui.

Plagiat et duplicate content

Avant de parler des logiciels anti plagiat, il convient de revenir en détail sur le principe du plagiat et du duplicate content. Avec l’avènement d’internet, nous avons accès à de plus en plus de contenus (articles de blog, articles de presse, pages wikipédia, etc.). Ainsi, il est de plus en plus facile de s’approprier du contenu trouvé ailleurs sur internet.

Vous pourriez par exemple copier-coller un article d’un site internet, dans l’optique de le publier sur votre propre site internet. D’un point de vue juridique, il s’agit de plagiat, puisque vous vous appropriez les textes d’autrui. D’un point de vue SEO, il s’agit de duplicate content (ou contenu dupliqué).

Définition du plagiat et du contenu dupliqué

Le logiciel anti plagiat va viser à vérifier que votre site internet n’a pas été plagié, ou encore à vérifier que les articles que vous publiez ne sont pas eux-mêmes issus d’un plagiat.

Pour comprendre l’importance de cela, il est intéressant de se pencher sur les définitions du plagiat et du duplicate content :

  • Le plagiat est le fait de s’approprier la création d’autres personnes et de la présenter comme étant son travail. Dans un plagiat, la copie peut être totale ou partielle. Il faut savoir que le plagiat peut faire l’objet d’une sanction pénale, car il s’apparente à une contrefaçon. Copier-coller les textes d’un autre site est donc passible de sanctions juridiques.
  • Le duplicate content (ou contenu dupliqué) est le fait pour un moteur de recherche d’identifier deux fois un même texte sur deux sites internet différents. Le duplicate content est très mal considéré par les moteurs de recherche. Le site qui aura recopié le texte aura donc tendance à subir une baisse considérable de son référencement naturel.

On comprend dès lors que copier-coller des textes sur votre site internet est non seulement illégal, mais aussi stupide d’un point de vue SEO.

Le plagiat s’est considérablement développé avec la popularisation d’Internet, que ce soit dans le milieu scolaire, universitaire, mais aussi dans le domaine de la rédaction web. Afin d’éviter les incidents, vous devez donc avoir l’habitude de vérifier si les textes publiés sur votre site ne comportent pas de plagiat, ou s’ils ne sont pas eux-mêmes plagiés.

Quels sont les différents types de plagiat ?

Il est bon de savoir que les plagiats ne sont pas seulement des « copier-coller ». Le plagiat peut revêtir différentes formes :

  • Copier-coller : se réapproprier tout un article ou une portion de texte est bien évidemment un plagiat pur et simple.
  • Intégration des extraits de travail de quelqu’un d’autre dans votre travail : si vous devez utiliser des citations ou des paraphrases, il est impératif de citer votre source si vous ne voulez pas être qualifié de plagiaire.
  • Auto-plagiat : dans certains cas, vous réutilisez tout ou une partie ou l’idée de votre ancien travail pour en faire un autre texte. D’un point de vue juridique, vous ne risquez rien. En revanche, votre contenu pourrait être considéré comme dupliqué aux yeux de Google.
  • Le copier-coller : le fait de réunir plusieurs sources que vous copiez et collez pour en faire un texte constitue également un plagiat.

Aux yeux des moteurs de recherche, tout copier-coller pourra être considéré comme un contenu dupliqué. Le risque de duplicate content est donc présent si vous dupliquez différentes pages de votre site internet, ou encore si vous intégrez des phrases copiées-collées ailleurs, même sur un contenu original.

À savoir : il est vivement conseillé de vérifier vos articles dans un logiciel anti plagiat si vous externalisez la création de contenus web. Un rédacteur web peu scrupuleux pourrait en effet être tenté de vous livrer des articles dupliqués.

Comment détecter un plagiat ?

Le plagiat constitue une grave infraction. Il peut discréditer votre travail et nuire à votre réputation. L’auteur du travail peut par ailleurs vous poursuivre en justice. D’un point de vue SEO, le duplicate content est également un grand risque d’être pénalisé par les moteurs de recherche.

Un site internet qui utilise des contenus dupliqués pourrait donc bien ne jamais être correctement référencé, ou encore subir une chute subite de son trafic naturel s’il  était correctement positionné sur les moteurs de recherche jusque là.

Vous devez donc détecter, avant chaque publication de contenu, que votre travail ne comporte aucun plagiat.

Il y a trois principales façons de détecter un plagiat :

  • Utilisation de Google : relevez des phrases sur le texte et soumettez-les à Google pour recherche. En fouillant dans ses bases de données, Google peut détecter les éventuelles similitudes. Cette technique est cependant assez peu précise, et risque de ne pas vous révéler tous les plagiats possibles.
  • Utilisation des logiciels de plagiat gratuits sur internet. Vous pouvez recourir à des logiciels anti plagiats gratuits si vous en faites une utilisation ponctuelle. Les solutions gratuites sont cependant souvent limitées en termes d’utilisation.
  • Utilisation des logiciels payants : pour une vérification approfondie ou pour une importante quantité de textes à vérifier, il vaut mieux vous abonner à des logiciels de détection de plagiat payants.

Notez qu’un logiciel anti plagiat n’est pas uniquement utilisé pour déceler du duplicate content. On peut également l’utiliser en milieu universitaire, notamment pour repérer le plagiat sur les thèses ou les mémoires. Un logiciel de plagiat peut également vous aider à identifier des sites qui utiliseraient votre contenu, de manière à les mettre en demeure.

Comment fonctionne un logiciel de plagiat ?

Les chercheurs informatiques ont développé des outils qui permettent de détecter les plagiats.

Les logiciels anti-plagiat vous aident à savoir si votre texte comporte un plagiat et à vérifier si quelqu’un d’autre a utilisé votre travail. Il y a différents logiciels anti-plagiat, mais leur fonctionnement est toujours à peu près le même :

  • Vous devez d’abord copier le texte à vérifier, puis le coller sur la partie dédiée à la recherche sur le logiciel.
  • Vous devez ensuite lancer la recherche et laisser le logiciel de plagiat réaliser son analyse.
  • Le logiciel affiche les résultats de l’analyse après avoir comparé le texte avec l’ensemble des textes référencés sur internet.
  • Les résultats sont le plus souvent affichés en termes de pourcentage (exemple : « 33% du contenu est dupliqué« ). Il montre également les parties des textes qui présentent des similitudes avec la source, ainsi que le nom et l’adresse des sites contenant les textes «sources ».

Naturellement, un logiciel anti plagiat ne fonctionnera que si la source est numérisée et référencée sur internet. Si c’est une lettre, un magazine ou un livre qui ont été copiés, et que ceux-ci n’ont jamais été numérisés, alors il se peut que le plagiat ne soit pas détecté.

À savoir : lors de la vérification, le texte peut être comparé à la base de données des moteurs de recherche, mais aussi comparé avec un seul autre texte (par exemple si vous soupçonnez un article web de s’être inspiré d’une de vos pages, vous pouvez comparer les deux articles).

Quelques exemples de logiciels anti-plagiat

Il existe sur Internet plusieurs logiciels anti-plagiat. Certains sont gratuits, d’autres payant.

Voici quelques exemples de logiciels anti-plagiat gratuits :

  • PlagScan,
  • Positeo,
  • Plagium.

Du côté des logiciels payants, on retrouve par exemple :

  • Compilatio,
  • Scribbr,
  • iThenticate,
  • Copyscape,
  • Urkund.

Il n’existe pas de logiciel anti plagiat plus efficace qu’un autre. L’idéal est de tester les différentes solutions est de faire confiance au logiciel qui correspond le mieux à vos besoins et à votre budget. Certains logiciels sont directement disponibles sur internet. Il vous suffit donc d’aller sur le site et d’utiliser l’outil. D’autres logiciels nécessitent que vous les installiez sur votre PC.

Dans tous les cas, utiliser un logiciel de plagiat s’avère très efficace si vous devez régulièrement publier du contenu web. Cela vous permet non seulement de vous assurer que votre contenu n’est pas dupliqué, mais aussi de vérifier que la concurrence ne cherche pas à voler vos contenus. D’un point de vue SEO, investir dans un tel logiciel s’avère donc essentiel.